CARNET DU SOLDAT D'ARTILLERIE DE MARINE HYACINTHE LEROUX, CALLIGRAPHIÉ ET ORNÉ DE NOMBREUX DESSINS D'EMBLÈMES MILITAIRES ET IMPÉRIAUX (1813-1814) et une lettre à sa tante MARIE CUVELIER, résidant à Dieppe, le 30 août 1814.

Vendu
CARNET DU SOLDAT D'ARTILLERIE DE MARINE HYACINTHE LEROUX, CALLIGRAPHIÉ ET ORNÉ DE NOMBREUX DESSINS, D'EMBLÈMES MILITAIRES ET IMPÉRIAUX (1813-1814) et une lettre à sa tante MARIE CUVELIER, résidant à Dieppe, le 30 août 1814.

Hyacinthe Leroux est soldat d'artillerie de marine, soldat fidèle à l'Empereur. Il a participé à la campagne d'Allemagne en 1813.

- Carnet calligraphié et joliment orné de dessins, d'emblèmes militaires et impériaux : le chiffre de Napoléon, la couronne, des balles de canon, des bâtons. 1813-1814.
Carnet cousu in-8 de 58 pages, couverture parchemin de réemploi.
A l'intérieur de la couverture, H. Leroux a calligraphié « Vive Napoléon » « Livret contenant tous les endrois ou j'ai passé Leroux ».
Il retrace depuis son départ de Dieppe, plus de 200 étapes par terre ou par mer en France, Hollande, Alemagne et Pologne avec l'évaluation des distances parcourues.
Il précise les numéros des canonnières sur lesquelles il a été embarqué et la durée de l'embarquement, en nommant uniquement le vaisseau de Sa Majesté « Le Conquérant ».
Il dresse un état nominatif des 21 vaisseaux français.
Puis il copie plusieurs documents : le préambule et les articles de la capitulation de la place de Torgau (26 décembre 1813) ; la lettre du gouverneur de la place à la garnison de Torgau ; un texte intitulé « À bas la cabale » déplorant les injures vomies contre Bonaparte déchu ; les adieux de Napoléon à la Garde.
Après des listes supplémentaires de villes d'étape, Leroux précise ses séjours à l'hôpital, au cours des campagnes de 1812 et 1813, dont le dernier à l'hôpital de Glatz (Klodzko) en mars 1814.

Bon état.

- Lettre adressée de Strasbourg le 30 avril 1814 à sa tante « A Mademoiselle MARIE CUVELIER rue belle vétüe n° 11 adieppe département de la seine inférieure A Dieppe ». Avec marquage postal « 67 STRASBOURG ».
Il donne des nouvelles de sa santé, il sollicite de l'argent. Il répond à « Mr Séburier qui lui demandait la date du décès du camarade VION, celui-ci est décédé à l'hôpital le n°3 en Prusse. Je n'ai pas pu faire savoir sa mort plus vite à ses parents car nous avons recommancé la campagne le 14. » Il demande si son camarade Ledru du Polet est de retour à Dieppe.
21,5 x 15,5 cm. 2 pages 1/2 de texte. Avec adresse et marquage postal.

Bon état, rousseurs, déchirures en partie haute et basse dernière page (un seul mot manquant).
Reference : 18868-1

Prochaine mise à jour vendredi 21 mai à 13H30
Next update Friday 21th may at 13h30
Nächste Aktualisierung, den 21. May um 13.30


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE

bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63

FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l'authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description.
Un certificat d'authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l'époque, le prix de vente, accompagné d'une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué automatiquement pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros.
Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d'un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).