2 LETTRES DE ANDRÉ CÉCILLON, canonnier dans la 15ème compagnie du 1er régiment d'artillerie à pied, à MONSIEUR DE CHABON, demeurant à la Tour du Pin (Isère), datée Isle de Cazen le 14 janvier 1808 et de l'hôpital de Gand le 20 avril 1808.

2 LETTRES DE ANDRÉ CÉCILLON, canonnier dans la 15ème compagnie du 1er régiment d'artillerie à pied, à MONSIEUR DE CHABON, demeurant à la Tour du Pin (Isère), datée Isle de Cazen le 14 janvier 1808 et de l'hôpital de Gand le 20 avril 1808.

- Lettre avec marquage postal « LA TOUR DU PIN » « A MONSIEUR DECHABOND Propre chez Mr de ...arnois rue Neuve Grenoble ».
La lettre datée de l'Isle de Cazen le 14 janvier 1808 est consacrée en première partie à une demande d'argent pour rembourser ses camarades auprès de qui il a emprunté. Il parle de sa santé, pas mauvaise, excepté une toux qui lui cause beaucoup de mal. Il termine sa lettre en indiquant être mal logé. « Nous couchons sur la paille dans des baraques bâties avec du gazon ».
La précision sur sa santé est importante car la seconde lettre est écrite 3 mois plus tard depuis l'hôpital de Gand à Monsieur de Chabon dans laquelle il annonce être atteint d'un mal sans espoir de guérison. Il demande à Monsieur de Chabon de ne pas tenir ses parents au courant de cette information pour ne pas les affliger. C'est une lettre très émouvante.

21,5x16,5 cm. 3 pages d'écriture.
Très bon état, cachet de cire rouge, mouillures, très belle écriture.

- Lettre avec adresse et marque postale « GAND » datée du 20 avril 1808.
Le canonnier André Cécillon est hospitalisé à Gand (hôpital militaire), atteint d'une longue maladie et douloureuse qui ne lui laisse aucun espoir de survie. Il demande à Monsieur de Chabon de lui envoyer de l'argent pour acheter des médicaments plus efficaces que ceux qui lui sont administrés à l'hôpital. La somme demandée s'ajoute à des demandes précédentes.
André Cécillon demande à Monsieur de Chabon de ne pas tenir ses parents au courant de sa situation pour ne pas les affliger.
« A Monsieur de Chabon propriétaire a la Tour du pain dépt de Lizère A La Tour du pain* ». Avec marque postale « GAND ».
Hôpital de Gand le 20 avril 1808.
« Mon cher Monsieur de Chabon,
Les larmes me coulent des yeux en vous faisant écrire la présente vu ma triste situation qui m'empêche de vous écrire moi-même. Je suis détenu dans mon lit chargé de maux sans espoir de guérison. Vous verrez sans doute Mon Cher Monsieur qu'une maladie aussi longue que la mienne ne doit pas me rendre dans un bon état puisque voilà huit mois que je souffre des maux sans pareil moi qui n'avais jamais été malade. Etant au pays ainsi qu'ailleurs, il ne me reste donc plus d'espoir de vous revoir, je vois couler mes jours à chaque instant et je vois que ma carrière va d'abord finir puisque le sort m'en veut, je ne me chagrine point, je me recommande à Dieu et fait mon devoir chrétien du mieux que je peux.
Vous allez être surpris Monsieur d'une demande aussi printanière que celle que je vient vous faire d'après les promesses que je vous avait faites de ne vous demander de l'argent que lorsque mon terme serait échu. Mais me voyant réduit dans un hôpital aussi misérable que celui-ci, étant forcé pour chercher un peu de guérison d'acheter des médicaments meilleurs que ceux de l'hôpital, que plutôt que de faire du bien ils font du mal, je me joins à vous pour vous faire la demande de la somme de 88 francs à compte de la somme de deux mille huit cents que vous me ferez redevable à notre terme. Comme ayant reçu 12 francs et 88 francs, cela fera donc la somme de cent francs que j'aurai reçu, vous retiendrez les intérêts qui vous paraîtront nécessaires. J'espère Monsieur que votre santé voudra bien vous permettre de ne pas me laisser mourir dans la misère et que vous ne tarderez pas à me faire réponse connaissant votre exactitude et vos bontés. Ce n'est pas que je soit extrêmement réduit à la misère faute d'argent car j'ai encore quelque peu d'argent pour me servir mais comme vous savez que l'argent est le soutien de l'homme, il vaut toujours mieux être en avance que d'être en arrière. Je ne veux pas mon Cher Monsieur que vous soyez le perdant vis à vis de moi. Ainsi jugez à prendre vos intérêts, vous trouverez donc ci-joint un reçu de la somme que je vous demande, signé et parafé de ma main.
Je crois fort que ce sera le dernier que je vous signerai si ma santé ne revient pas. Enfin, je me recommande à Dieu. Et je vous prie de ne pas donner à connaître à mes parents l'état de ma situation, crainte de ne trop les affliger.
Mes respects à Madame Chabon ainsi qu'à toute votre aimable famille. Et je fini en attendant votre réponse.
Votre très humble et très obéissant serviteur. André Cécillon. »
Après sa signature, André Cécillon donne l'adresse où lui écrire.

22,5 x 19,5 cm. 2 pages 1/2 d'écriture. Lettre avec adresse et marque postale « GAND ».
Mauvais état, déchirures mais sans amputer le texte, rousseurs.

* La Tour du Pin, département de l'Isère.
Entre le site castral et l'église Notre-Dame, le château de Châbons, entouré de son jardin, domine le bourg de La Tour-du-Pin.
Price : 110,00 €
Destination Envoi recommandé Envoi Recommandé + Express
Shipping France 9,00 € 20,00 €
Shipping Europe 15,00 € 25,00 €
Shipping world 21,00 € 35,00 €
Insurance (1%) : 1,10 €
Reference : 18866-13

Prochaine mise à jour vendredi 21 mai à 13H30
Next update Friday 21th may at 13h30
Nächste Aktualisierung, den 21. May um 13.30


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE

bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63

FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l'authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description.
Un certificat d'authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l'époque, le prix de vente, accompagné d'une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué automatiquement pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros.
Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d'un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).