Armée du Rhin, LETTRE ÉCRITE PAR LE SOLDAT MOREL À UN AMI, 8 avril 1793.

Armée du Rhin, LETTRE ÉCRITE PAR LE SOLDAT MOREL À UN AMI, 8 avril 1793.

Le soldat Morel est probablement officier d'un bataillon de Volontaires du Jura, républicain exalté !
Cette lettre est adressée « Au citoyen Reverchon, huissier à Saint Claude Département du Jura ».

Orthographe rétablie.
Quelques extraits de cette longue lettre où l'exaltation républicaine de Morel est omniprésente :
« Mon ami, He bien, es-tu convaincu de la scélératesse de Dumourier ? Il vient de jeter le masque, toute la noirceur de son âme à découvert, qu'en penses-tu ? Te trompais-je lorsque je te mettais en garde contre ce général perfide ? Relis mes lettres et tu verra que, depuis plus d'un mois, je soupçonnais son patriotisme et ses intentions. Le scélérat ! Sa conduite ne justifie que trop les méfiances et les déclamations de patriotes, quelle insolence ! quelle audace ! quelle témérité ce monstre fait paraître ! fort de l'appui des Tyrans ligués dont il est le valet mercenaire, il peut anéantir la liberté française et donner des lois à la République ! vil intrigant que la passion et le crime aveuglent, as-tu donc oublié le sort déplorable de La Fayette dont tu suis les traces ? Ne sais-tu pas que le bonnet de la liberté est soutenu par la main sacrée de la providence et par la pique invincible d'un peuple tout puissant (...)

« (...) Mon ami, l'orage gronde sur nos têtes, la tempête est terrible, la Tyranie va porter son dernier coup de désespoir, c'est à nous de l'attendre et de le parer. Montrons un front .. à l'aristocratie, déconcertons-la par notre contenance ferme et que notre bras tout puissant l'écrase enfin et sans miséricorde ... vive la liberté, vive la République (...).

« (...) Les nouvelles du Rhin seront des plus intéressantes dans quelques jours. Heureusement très près d'ici il rode aux environs de Landau qu'il ne prendra jamais à moins que la trahison ne lui en ouvre les portes, mais je ne crois pas qu'un nouveau crime viendra augmenter la crise difficile où nous nous trouvons (...)

En fin de texte, cette note « Paraphé par nous commissaires le 1er juillet 1793 » suivi de trois signatures.

Lettre avec adresse et marque postale ARMÉE DU RHIN.
3 pages 1/2 d'une écriture très serrée, 34,5 x 21,3 cm.
Bon état.
Price : 100,00 €
Destination Envoi recommandé Envoi Recommandé + Express
Shipping France 9,00 € 20,00 €
Shipping Europe 15,00 € 25,00 €
Shipping world 21,00 € 35,00 €
Insurance (1%) : 1,00 €
Reference : 18860-24

Prochaine mise à jour vendredi 21 mai à 13H30
Next update Friday 21th may at 13h30
Nächste Aktualisierung, den 21. May um 13.30


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE

bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63

FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l'authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description.
Un certificat d'authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l'époque, le prix de vente, accompagné d'une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué automatiquement pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros.
Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d'un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).