3 LETTRES DU SOLDAT CLAUDE DE MOYNIER, seigneur de Blancard et Malherbe, maréchal des camps et armées du Roi, capitaine au régiment du Limousin, Gouverneur de Brest en 1789, à son père à Lunel (14 juillet 1759), son frère Henri Hyacinthe (26 août 1761) et son cousin Mr De Baguet père (12 juin 1788).

3 LETTRES DU SOLDAT CLAUDE DE MOYNIER, seigneur de Blancard et Malherbe, maréchal des camps et armées du Roi, capitaine au régiment du Limousin, Gouverneur de Brest en 1789, à son père à Lunel (14 juillet 1759), son frère Henri Hyacinthe (26 août 1761) et son cousin Mr De Baguet père (12 juin 1788).

Claude de Moynier est né en 1726.

Lettre adressée à son père Toussaint Moynier « Monsieur Moynier par Lunel Le Languedoc A Aymargues ».
À L'isle de Groa (Groix) proche Lorient le 14 juillet 1759. Il est d'abord question d'argent prêté dans cette lettre, puis de la flotte française au large de Lorient.
« ... On ne sçait point encore ce qu'on veut faire de nous et à quoy aboutiront tous les préparatifs immenses qui ce font, tant que je ne verray pas une flote capable de combattre les angloisje ne croiray pas à un embarquement, on dit que les Espagnols et l'escadre de Toulon doivent joindre celle de Brets (Brest), dans ce cas nous pourrons nous montrer en mer et rabaisser l'insolence orgueilleuse des Anglois, s'ils étoient batus et forcés de rentrer dans leurs ports langleterre seroit perdue, en intendant ils sont toujours icy sur nos cotes ; on assure qu'ils bonbarde Le Havre depuis deux jours, cela n'est pas dangereux, ils ne peuvent y faire quin bien petit mal. Ils voudroient bruler les bateaux plats quon y a construits, ils ni reussiront pas je crois. Nous allons camper incessamment a ce que le ministre écrit à notre colonel nous ne sçavons pas où. Il luy dit de pourvoir les soldats de deux bonnes paires de souliers deux bonnes chemises et de tout ce qui est nécessaire pour les mettre dans le as de pouvoir se passer pendant quatre mois du secours des villes. Je crois que cest une letre circulaire écrite à tous les Regts de la province. Je suis en détachement dans cet isles depuis quelques jours. Je dois y en rester quinze, nous y sommes deux cents hommes pour y venir nous aons tous été malade quoiqu'il ni ait que deux lieu de mer dicy au continent, officiers soldats tout a vomy, cet un element bien terrible et que nous redoutons tous malgré cela nous voudrions bien aller en angleterre (...) ».
Il évoque pour finir la mauvaise récolte en Languedoc, les pluies et le prix du grain.
2 pages 1/2 in-4. État moyen, rousseurs, petite déchirure et un manque (mais texte intégral).

Lettre adressée à son frère Henri Hyacinthe de Moynier, officier aux mousquetaires de la première compagnie à l'armée de Soubise.
Au camp de Grund près Gottingen le 26 août 1761. « ... notre Brigade et celle du commissaire général aux ordres de M. de Caraman ont été détachées de l'armée de Broglie, nous avons marché douze jours de suite et quelques fois meme campé et décampé plus de deux fois dans un jour nous en étions excédé, aussi le régiment est-il reduit a presque rien, nous avons plus de trois cents hopitaux et autant de dettachés un service très considerable a faire, plus de moitié de nos compagnies ne pouvoient pas y fournir, nous nous sommes vus avec 150 hommes aux drapeaux, nous avons été deux fois a la veille de combattre dans cet état, pour couvrir un convoy qui passoit a Warbourg nous fimes un mouvement sur les ennemis qui en étoient campés a deux lieues, nous restames en présence et en bataille de part et d'autres jusqu'à la nuit, le prince héréditaire n'osat pas nous attaquer, il avoit trop peu de monde avec luy et ne sçavoit pas que nous en avions moins. La nuit un corps considérable ce joignit a luy. Il marchat tout de suite a nous pour nous surprendre (...) ».
33 pages in-4. Assez bon état, petit manque en coin supérieur de la dernière page avec perte de 2 ou 3 mots. Lettre avec adresse.

Lettre de Claude de Moynier à son cousin « Mr De Baguet père en son hötel A Nimes ». Adresse et cachet de cire rouge.
Claude de Moynier commandait alors à Brest.
A Malherbe le 12 juin 1788. « J'avois été instruit, Monsieur et cher Cousin, par Mr votre frère en même tems que vous de la lettre qu'il avoit reçu de Mr le Prince de Broglie, je ne puis vous exprimer a quel point j'en ai été touché. Il n'est donc plus de ressources pour placer les jeunes gens destinés à servir car tous les Corps sont a peu près dans le même cas que le régiment de Bourbonnois, c'est à dire que dans tous il y a le même nombre de soulieutenants de remplacement. J'avois écrit pour Mr. votre fils au chevalier de Damas Colonel de Vexin, à Mr. de Vaubarel Colonel du régiment du Roussillon, ils m'ont répondu que non seulement leurs soulieutenants de remplacement etoit au complet, mais qu'ils avoient des engagements si nombreux qu'ils nespéroient pas de pouvoir remplir pendant tout le temps qu'ils seroint colonels. j'aurois désirois que Mr Le Prince de Broglie eû vu Mr votre fils, il lui aurait plut surement et (...) peut être aurait-il trouvé quelques resources pour le placer par lui même ou par Mr le Maréchal son père. (...) Madme de Moynier est un peu mieu, elle me charge de vous remercier de l'intérret que vous prenés a sa santé, elle vous dit mille choses (...)».
1page 1/4, in-4. Assez bon état, déchirure en dernière page hors texte, pliure de la lettre consolidée.

1759-1788.
Price : 280,00 €
Destination Envoi recommandé Envoi Recommandé + Express
Shipping France 9,00 € 20,00 €
Shipping Europe 15,00 € 25,00 €
Shipping world 21,00 € 35,00 €
Insurance (1%) : 2,80 €
Reference : 18865-8

Prochaine mise à jour vendredi 21 mai à 13H30
Next update Friday 21th may at 13h30
Nächste Aktualisierung, den 21. May um 13.30


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE

bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63

FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l'authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description.
Un certificat d'authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l'époque, le prix de vente, accompagné d'une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué automatiquement pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros.
Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d'un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).