LE BAILLI DE LA TOUR DU PIN MONTAUBAN, GÉNÉRAL DES GALÈRES, ANCIENNE MONARCHIE, RÈGNE DE LOUIS XVI.

Vendu
PORTRAIT MINIATURE : LE BAILLI DE LA TOUR DU PIN MONTAUBAN, GÉNÉRAL DES GALÈRES DE L'ÎLE DE MALTE, DIRECTOIRE.

Aquarelle sur papier présentée sous verre, représentant le général des galères Le Bailli de La Tour du Pin Montauban, en uniforme de l'Ordre de Malte habit rouge à collet et revers blancs galonnés or, épaulettes or à trois étoiles d'argent. La partie arrière porte l'inscription manuscrite « Le Bailli de La Tour du Pin Montauban, deux fois général des galères de la … / Déssiné par Vallière rue du Champfleurie maison de M. de Bourges architecte à Paris, mai 1788 / Le Bailli de La Tour du Pin »
De forme ronde D 9,5 cm, présentée dans un cadre en bois D 12,4 cm.
Très rare représentation.

Très bon état.

France.

Directoire.

Note :
Voici quatre illustrations donnant des exemple d'uniforme de l'ordre de Malte.

Biographie :
Grand Maître de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, Le Bailli de La Tour du Pin Montauban est nommé général des galères sur l'île de Malte, il prit le commandement de la fortification appelée Cotonère, qui renfermait le grand magasin à poudre.
C'est un ancien émigrés de 1791, il a fait la campagne de 1792 et 10 autres campagnes au corps de Condé.

Historique :
1798 – 1800 : occupation française.
Au cours du XVIIIe siècle, l’archipel de Malte devint, sous l’influence française, le grand relais du commerce français en Méditerranée. En 1798, le 71e et dernier grand maître des chevaliers de l’ordre de Malte sur l’île, l’Allemand Ferdinand von Hompesch, se rendit au général Bonaparte après une résistance symbolique. Le 19 juin 1798, la flotte française met le cap sur Alexandrie, après avoir laissé une garnison de trois mille hommes sur place. Les Français se rendront très rapidement impopulaires avec la mise en œuvre d'une législation décalquée des lois révolutionnaires et en particulier de restriction religieuse.
Face à l'occupation française, le peuple maltais cherche un appui auprès du roi de Naples et de l'ennemi du moment des Français, l'Angleterre. Celle-ci dépêche le capitaine Alexander Ball à la tête d'une flotte. Les Français sont bloqués sur la terre par les Maltais et sur la mer par les Anglais. Le 5 septembre 1800, la garnison française fait reddition au capitaine Ball alors nommé gouverneur de l'archipel au nom de sa majesté le roi des Deux-Siciles.
Reference : 17165

Prochaine mise à jour vendredi 25 Septembre à 13H30
Next update Friday 25th September at 13h30
Nächste Aktualisierung Freitag den 25. September um 13.30


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE

bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63

FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l'authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description.
Un certificat d'authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l'époque, le prix de vente, accompagné d'une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué automatiquement pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros.
Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d'un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).