INSIGNE DE CHEVALIER, ORDRE DE LA COURONNE DE FER DE REMPLACEMENT, ET ÉTOILE DE CHEVALIER DE LA LÉGION D'HONNEUR, RESTAURATION.

Vendu
INSIGNE DE CHEVALIER ORDRE DE LA COURONNE DE FER DE REMPLACEMENT, ET ÉTOILE DE CHEVALIER DE LA LÉGION D'HONNEUR, RESTAURATION.

Deux Miniatures montées sur barrette avec double ruban tissé d'une seule pièce.

Miniature de l'insigne de chevalier le d'ordre de la Croix de Fer, en argent figurant l'aigle bicéphale chargé d'écus rapportés ornés d'un F et de la date 1815 sur fond d'émail bleu, reposant sur la couronne des rois lombards émaillée au naturel, l'aigle surmonté d'une petite couronne impériale articulée et ajourée sans flots de rubans, anneau lisse, ruban.
H 1,9 cm x 1,1 cm.

Miniature de l'étoile de chevalier le la légion d'honneur Seconde Restauration, en argent à cinq branche émaillées blanc avec couronne de feuilles émaillée vert, surmontée d'une couronne royale articulée et ajourée sans flots de rubans, anneau lisse, ruban.
H 1,9 cm x 1,1 cm.

Bon état.

France.

Restauration (1815-1819).

HISTORIQUE
L'ordre autrichien de la Couronne de fer est un « héritier » direct de l'ordre de la Couronne de fer créé par Napoléon Ier.
En 1816, avec la fin de l'ère napoléonienne, l'Empire d'Autriche revint « dans les affaires italiennes » par la création du Royaume lombard-vénitien dont la couronne est octroyée à François Ier (1768-1835), empereur d'Autriche.
L'empereur, appréciant les heureux effets de l'institution, déclara que l'ordre de la Couronne de fer ferait désormais partie des ordres de sa maison. Il lui donna de nouveaux statuts et en annexa à perpétuité la grande maîtrise à la maison d'Autriche.
François Ier, empereur d'Autriche, ici portant la robe cérémoniale de l'ordre de la Toison d'or, Friederich von Amerling, 1832.
L'ordre qu'il institua, plus prestigieux encore que l'ordre napoléonien (son contingent étant beaucoup plus limité), était divisé en trois classes :
la première ne pouvait compter pas plus de 20 chevaliers ;
la seconde, dont le nombre était limité à 30 ;
et la troisième à laquelle il n'était affecté pas plus de 50 personnes.
Jusqu'au 18 juillet 1884, les chevaliers de Ire classe étaient admis comme conseiller intime, ceux de IIe classe étaient créés barons, alors que les récipiendaires de 3e classe recevaient le titre de chevalier.
Par un décret du 12 février 1860, il fut établi une distinction dite « de Guerre » sous la forme d'une couronne de laurier autour de l'insigne1, tandis qu'en 1917 fut introduit une décoration pour récompenser les actes d'héroïsme contre l'ennemi : 2 épées croisées.
L'Ordre ne fut plus attribué après 1918 avec la disparition de l'Empire d'Autriche-Hongrie.
Reference : 14992-A proantic

Prochaine mise à jour vendredi 2 Octobre à 13H30
Next update Friday 2th October at 13h30
Nächste Aktualisierung Freitag den 2. Oktober um 13.30


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE

bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63

FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l'authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description.
Un certificat d'authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l'époque, le prix de vente, accompagné d'une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué automatiquement pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros.
Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d'un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).