Sabre d'honneur d'officier de grosse cavalerie décerné par le Premier Consul au citoyen Blancard, cadet capitaine au 11e régiment de cavalerie, Consulat.

Vendu
Sabre d'honneur d'officier de grosse cavalerie décerné par le Premier Consul au citoyen Blancard, cadet capitaine au 11e régiment de cavalerie, Consulat.

Garde de bataille en argent, poinçonnée; palmette ajourée agrémentée de fleurons; calotte ovale ornée, sur le dessus, de godrons et, sur les côtés, de toiles d'araignée; fusée en bois recouverte de chagrin, filigranée de cuivre argenté.

Lame à la Montmorency, poinçonnée: "M" surmonté d'une roue dentée (J. J. Mouton, inspecteur de 1798 à 1809) et la trace de: "L W" dans un ovale entouré de perles (Levavasseur, inspecteur de mars 1798 à septembre 1803); elle est signée sur le dos: "Mfture... (nale) de Klingenthal Coulaux frères Entreprs".

Fourreau en acier poli blanc à deux larges bracelets en argent gravés de trophées, se terminant par un double bourrelet; il est gravé sur le devant: "Le 1er Consul - au Cen Blancard - Cadet Cape au - 11e Regt de - Cavalrie" et signé à l'arrière: "Mfture - à Verslles"; dard en forme de bouton mouluré; longueur 109 cm. (Ce sabre a beaucoup servi et présente de plusieurs réparations anciennes à la garde; fusée probablement changée; accident au fourreau, entre les deux bracelets).

Assez bon état.

France.

Consulat.

PROVENANCE : ancienne collection Charles MARCHAL. Ce sabre était représenté dans le catalogue de la IXe Bien-nale internationale des Antiquaires au Grand-Palais, septembre/octobre 1978, Paris.

POINÇONS d'argent, sur le dessus du plateau: - Coq 1er titre des départements, 1798/1809; - grosse garantie des départements: "88" pour la Seine-Inférieure (Rouen); - orfèvre: "J M", surmonté d'une étoile.

HISTORIQUE :
Le musée de l'Armée, à Paris, possède une huile sur toile d'Édouard DETAILLE, représentant le Baron BLANCARD à la tête du 2e régiment de carabiniers, au combat de Winkowo, le 18 octobre 1812, provenant de la collection du Prince de la MOSKOWA et reproduite dans l'ouvrage Collections historiques du musée de l'Armée n° 7, par Paul WILLING, page 35.

BLANCARD Amable-Guy, Baron, général de cavalerie, né à Loriol (Drôme), le 17 août 1774, mourut à Paris, le 4 avril 1853. Sous-lieutenant au 11e de cavalerie (ex royal Roussillon), 15 septembre 1791; servit à l'armée de la Moselle, 1792/1795; chargea dans Hombourg, à la tête de 15 cavaliers, un parti de hussards de Wurmser et parvint à reprendre les étendards de son régiment qui avaient été enlevés, le 24 avril 1793; lieutenant, le 5 octobre 1793; aux armées du Rhin et Moselle, 1795/1796; d'Italie, 1797; de Rome, 1798; de Naples, 1799; chargea à Marino, près de Rome, à la tête de 30 hommes, un corps nombreux de Napolitains et sauva deux pièces de canon dont l'ennemi s'était emparé, mais il eut le côté droit percé d'un coup de mitraille et le bras droit cassé en deux endroits, le 10 août 1799; employé à l'Intérieur, fin 1799/1800; capitaine, le 6 avril 1800; obtint un sabre d'honneur, le 25 décembre 1802; à l'armée des côtes de l'Océan, 1803/1805; passé dans les grenadiers à cheval de la garde consulaire, le 31 janvier 1804; chef d'escadron, le 5 septembre 1805; à la grande armée, en Autriche, Prusse et Pologne, 1805/1807; servit à Austerlitz, le 2 décembre 1805; colonel du 2e carabiniers, brigade DEFRANCE, division NANSOUTY, le 25 janvier 1807; servit à Friedland, le 14 juin; obtint une dotation de 4 000 francs de rente annuelle sur le département de Trasimène, par décret du 17 mars 1808; servit en Allemagne, 1809; à Ratisbonne, le 23 avril 1809; à Wagram, le 6 juillet; Baron de l'Empire par lettres patentes du 17 mai 1810; servit en Russie, en 1812; contusionné à la Moscowa, le 7 septembre 1812...... blessé d'un coup de feu à Winkowo, le 18 octobre 1812; servit en Saxe, 1813; général de brigade, le 28 septembre 1813; commandant la 1ère brigade de cuirassiers, au 2e corps de cavalerie de la grande armée, en France, le 2 décembre; amena de Versailles à Paris un renfort de 600 chevaux, mis sous les ordres d'OUDINOT, le 9 fé- vrier 1814; chevalier de Saint-Louis, le 29 juillet 1814; mis en non activité, le 1er septembre; remis en activité comme commandant une brigade de cavalerie, le 12 mars 1815; commandant la brigade de carabiniers à l'armée de la Moselle, le 22 avril; servit à l'armée de Belgique, juin 1815; blessé à Waterloo, le 18 juin 1815; mis en non activité, le 1er octobre; disponible, le 1er avril 1820; retraité par ordonnance du 16 avril 1825; relevé de sa retraite et nommé au commandement de la subdivision de Vaucluse et Basses-Alpes, le 4 décembre 1830; commandant la brigade de carabiniers et, provi-soirement le département de Seine-et-Oise, le 10 août 1831; com-mandeur de la Légion d'honneur, le 16 novembre 1832; comman-dant la brigade de cavalerie du camp de Compiègne et commandant en deuxième de toutes les troupes du camp, le 2 juillet 1833; réin-tégré dans le commandement de la brigade de carabiniers et du département de Seine-et-Oise, le 21 octobre 1833; commandant la division de cavalerie du camp de Compiègne, le 18 juin 1834; lieutenant-général, le 31 décembre 1835; commandant la division de cavalerie du camp de Compiègne, le 10 juillet 1836; inspec-teur-général de cavalerie, pour 1837 et 1838; inspecteur-général de gendarmerie, en juin 1839; placé dans la section de réserve du cadre de l'état-major général, le 31 janvier 1840; retraité de nouveau, le 30 mai 1848; réadmis dans la section de réserve du cadre de l'état-major général, le 26 décembre 1852
Reference : 5485

Prochaine mise à jour vendredi 2 Octobre à 13H30
Next update Friday 2th October at 13h30
Nächste Aktualisierung Freitag den 2. Oktober um 13.30


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE

bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63

FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l'authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description.
Un certificat d'authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l'époque, le prix de vente, accompagné d'une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué automatiquement pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros.
Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d'un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).