header

ENSEMBLE DE DÉCORATIONS AYANT APPARTENU AU COLONEL VERLY DE L'ESCADRON DES CENT GARDES, Second Empire. 28082

Vendu
ENSEMBLE DE DÉCORATIONS AYANT APPARTENU AU COLONEL VERLY DE L'ESCADRON DES CENT GARDES, Second Empire. 28082

- MÉDAILLE COMMÉMORATIVE DE LA CAMPAGNE D'ITALIE, créée en 1859, Second Empire.
De forme ronde, diamètre 3 cm, en argent, gravure de Barre, représentant sur l'avers l'effigie de l'Empereur couronné de laurier encadrée de la légende « NAPOLÉON III EMPEREUR », bordée d'une couronne de laurier. Sur le revers, inscription « CAMPAGNE D'ITALIE 1859 » encadrant le nom des batailles de Montebello, Palestro, Turbigo, Magenta, Marignan et Solférino.
Ruban en soie alternant six raies verticales écarlates de 4 mm et cinq raies verticales blanches de 2 mm. Il est bordé d'un liseré blanc de 1 mm. Largeur du ruban 3,6 cm. Crochet à agrafe en acier cousu à l'arrière du ruban.
Second Empire.
Très bon état.
PROVENANCE : Cette décoration est reproduite sous les numéros 169 et 175, pages 120 et 329 de l'ouvrage « Cent Gardes pour un Empereur, l'escadron d'élite de Napoléon III », Compiègne 2004, publié à l'occasion de l'exposition consacrée aux Cent Gardes au Musée de la Figurine, 6 mars - 2 mai 2004.
France.

- ROSETTE DE RUBAN DE CROIX D'OFFICIER DE LA LÉGION D'HONNEUR, Second Empire.
France.
Second Empire.
Bon état.

- BIJOU DE COMMANDEUR DE L'ORDRE DE LA LÉGION D'HONNEUR, Second Empire (1869).
Étoile en vermeil bien poinçonnée, à cinq rayons doubles à pointes boutonnées, émaillées de blanc, surmontée d'une couronne. Étoile entourée de feuilles de chêne et de laurier émaillée vert clair.
Centre avers en or représentant sur fond sablé le profil de la tête couronnée de l'Empereur, tête à dextre, ceint d'un cercle d'émail bleu avec en exergue l'inscription en lettres d'or : « NAPOLÉON EMPEREUR DES FRANÇAIS ».
Centre revers montrant l'Aigle Impériale sur fond sablé, tête à dextre, entourée d'un cercle d'émail bleu avec la devise d'or : « HONNEUR ET PATRIE ».
Étoile surmontée d'une couronne, indépendante et surmontée d'une petite boule que traverse l'anneau de suspension, présentant huit fleurons larges et à huit arches. De petits émaux verts et écarlates ornent la base de la couronne.
La couronne possède un crochet à l'intérieur pour être passé dans la boule de suspension du chevalet situé entre les deux branches supérieures de la croix.
Diamètre de l'étoile : 6 cm. Largeur de la couronne : 3,3 cm. H de la couronne : 3 cm. H de la couronne + de l'étoile : 8,8 cm.
France.
Ruban en soie écarlate cousu sur une ruban cravate en soie noire, doublé de soie jaune marqué à l'encre écarlate « Melle Lauun Bing / breveté s.g.d.s / Rue Pont des Morts 43 / Metz (France) ».
Second Empire.
Bon état, quelques petits éclats aux extrémités des quelques pointes.
PROVENANCE : Cette décoration est reproduite sous les numéros 168, pages 327 et 328, 176 et 177, pages 120 et 121 de l'ouvrage « Cent Gardes pour un Empereur, l'escadron d'élite de Napoléon III », Compiègne 2004, publié à l'occasion de l'exposition consacrée aux Cent Gardes au Musée de la Figurine, 6 mars - 2 mai 2004.

- CROIX DE COMMANDEUR DE LA L'ORDRE DE LA COURONNE DE CHÊNE du Grand Duché du Luxembourg, Second Empire (1861).
En or émaillé, en forme de croix pattée émaillée blanc, centres en deux parties à couronne ciselée sur fond vert, anneau transversal. Cravate en soie vert et orangé. Hauteur 4,8 cm. Largeur 4,4 cm.
PROVENANCE : Cette décoration est reproduite sous les numéros 178, pages 120 et 121, et 171, page 329 de l'ouvrage « Cent Gardes pour un Empereur, l'escadron d'élite de Napoléon III », Compiègne 2004, publié à l'occasion de l'exposition consacrée aux Cent Gardes au Musée de la Figurine, 6 mars - 2 mai 2004.

- CROIX DE COMMANDEUR DE L'ORDRE DE L'AIGLE ROUGE, créée 1705, Prusse, Second Empire (1867).
En or et émail, en forme de croix pattée, poinçon du fabricant « WILM », revers monogramme de Friedrich Wilhelm couronné, entouré d'un listel noir, petit éclat. Long ruban en soie blanche à larges raies verticales orangé.
Largeur : 4,7 cm - Hauteur : 5,2 cm.
Royaume de Prusse.
Très bon état.
PROVENANCE : Cette décoration est reproduite sous les numéros 179, pages 120 et 121, et 172, page 330 de l'ouvrage « Cent Gardes pour un Empereur, l'escadron d'élite de Napoléon III », Compiègne 2004, publié à l'occasion de l'exposition consacrée aux Cent Gardes au Musée de la Figurine, 6 mars - 2 mai 2004.

- ÉTOILE DE COMMANDEUR DE L'ORDRE DE NICHAN AL IFTIKHAR - BEY MOHAMED ES SADOK 1859-1882, créée en 1837, modifié 1857, Second Empire (1861).
Étoile en argent à dix branches émaillées et alternées vertes et rouges brochant sur fond de soleil rayonnant dont les pointes des branches à décors de pointes de diamant, s'intercalent entre les pointes émaillées. Centre bombé présentant la signature en langue arabe du Bey Mohamed Es Sadok sur fond émaillé vert, bordé d'un listel en pointe de diamant. Revers bombé avec marque d'un fabricant tunisien. Bélière formée d'un ruban en forme de noeud. Ruban en soie moirée vert clair, bordé de deux raies verticales rouges. Diamètre de l'étoile 6,2 cm. Hauteur avec la bélière : 8,3 cm.
Tunisie - France.
Vers 1861, Second Empire - Troisième République.
Très bon état de conservation, infimes manques à l'émail des pointes.
PROVENANCE : Cette décoration est reproduite sous les numéros 180, pages 120 et 121, et 170, page 329 de l'ouvrage « Cent Gardes pour un Empereur, l'escadron d'élite de Napoléon III », Compiègne 2004, publié à l'occasion de l'exposition consacrée aux Cent Gardes au Musée de la Figurine, 6 mars - 2 mai 2004.
HISTORIQUE : Le Nichan Iftikhar ou Nichan al Iftikhar, du turc Iftikhar (Ordre de la Fierté), est un ancien ordre honorifique tunisien souhaité entre 1835 et 1837 par Moustapha Bey et réellement formalisé par Ahmed Ier Bey, alors bey de Tunis. Ce premier ordre, par sa date de création, était attribué pour récompenser des services civils et militaires aussi bien aux ressortissants tunisiens qu'étrangers.

- PLAQUE DE GRAND CROIX DE GRAND OFFICIER DE L'ORDRE DU CHRIST DU PORTUGAL, Second Empire (1867).
En argent, étoile formée de quarante-huit rayons à finition pointe de diamant, centre émaillé, en trois pièces, elle porte à la partie supérieure le Sacré-Coeur en or. Signée au revers "HALLEY 143 Gl de Valois 143 Palais Royal". Diamètre 7,3 cm, Hauteur 8,1 cm.
Portugal.
Second Empire (1867).
Très bon état.
PROVENANCE : Cette décoration est reproduite sous les numéros 181, pages 120 et 121, et 173, page 330 de l'ouvrage « Cent Gardes pour un Empereur, l'escadron d'élite de Napoléon III », Compiègne 2004, publié à l'occasion de l'exposition consacrée aux Cent Gardes au Musée de la Figurine, 6 mars - 2 mai 2004.

PROVENANCE :
Ancienne collection Laissus puis Charles Marchals.

NOTE :
Chaque objet (à l'exception de la Croix de Commandeur de la Légion d'Honneur) est accompagné de sa propre étiquette manuscrite attestant qu'il a été porté par le colonel Verly et mentionnant « Collection J. Laissus ».
Référence : 28082
Certificat

Prochaine mise à jour vendredi 19 avril à 13H30
Next update on 19 April at 13h30
Nächste Aktualisierung, den 19 April um 13.30


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE

bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63

FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL ou Fedex avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l'authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description.
Un certificat d'authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l'époque, le prix de vente, accompagné d'une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué automatiquement pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros.
Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d'un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).