Caractéristiques des aigles et drapeaux. TRÈS INSTRUCTIVE LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE ALFRED DE MARBOT, Paris 18 février 1860.

Caractéristiques des aigles et drapeaux. TRÈS INSTRUCTIVE LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE ALFRED DE MARBOT, Paris 18 février 1860.

Très instructive lettre qui est une réponse de Alfred Marbot à « son bien cher Directeur » au sujet d'une demande de celui-ci concernant les caractéristiques des aigles et drapeaux des bataillons et régiments de l'infanterie et leur nombre.

«Paris, 18 février 1860,
Mon bien cher Directeur,
Je vous suis bien reconnaissant de l'appel que vous voulez bien me faire mais je confesse mon ignorance tout en m'empressant de mettre à votre disposition les quelques renseignements que je viens de recueillir.
- Le 8e paragraphe de la Loi du 1er janvier 1791 (Journal Militaire p. 59 1er semestre 1791) décrète que : chaque Bataillon aura un drapeau d'une couleur distinctive et le Régiment un drapeau aux couleurs nationales. Les cravates de tous ces drapeaux devraient être tricolores.
- le décret du 30 juin 1791 (id. 2d s. p. 334) décide Article 1er : le premier drapeau de chaque Régiment sera aux couleurs nationales. Les autres drapeaux porteront les couleurs affectées aux régiments avec l'inscription suivante : « Discipline et obéissance à la Loi » et de l'autre côté le n° du Régiment.
- le décret du 21 février 1793 (J.M. 1er semestre p. 137) porte « l'infanterie sera formée en demi brigades. Chaque demi brigade sera distinguée par un n° sur le bouton et sur les drapeaux »*.
Il existe au Musée de Versailles un tableau de Meynier représentant un Régiment d'infanterie de ligne qui avait perdu les drapeaux dans les Grisons et les retrouvait ensuite dans l'Arsenal d'Inspruck** (Innsbruck)
J'ignore à quelle époque les corps d'infanterie commencent de n'avoir qu'un seul drapeau. Voici les plus anciens documents à ce sujet.
Arrêté des Consuls du 21 Prairial an 10, Art 1er : il sera donné un drapeau à toutes les demi brigades d'infanterie (formés le 25 (ou 23 ?) pluv. an 2) une (déportation ?) de chacune des demi brigades viendra le (?) et la (?) du 14 juillet. Cette (déportation ?) sera composée (...) et du porte-drapeau (J.M. 718 2d semestre)
La lettre du Ministre de la guerre du 18 septembre 1809 (J.M. p. 188 2d semestre) sur l'Armement du 2e et 3e porte-aigle leur donne des spontons et des pistolets, il n'y avait donc plus dans l'infanterie qu'une seule aigle.
Je possède cependant un étendard du 23è Régt des Chasseurs à cheval que mon père*** avait l'honneur de commander pendant la campagne en Russie. Cet étendard porte d'un côté « L'empereur des Français au 23e Régt des chasseurs à cheval » et de l'autre côté « Valeur et Discipline 3e escadron ». Chaque escadron avait donc encore, comme en 1791, un étendard distinct.
Voilà, Mon bien cher Directeur, tout ce que j'ai pu recueillir sur ce sujet. Vous savez combien j'ai à coeur de vous être agréable (...). Signé Alfred de Marbot. »

4 pages manuscrites. 20,5 x 13,3 cm.
Très bon état.

Adolphe Charles Alfred, dit ALFRED MARBOT (1812-1865), maître des requêtes au Conseil d'État, uniformologue et peintre français

* Loi sur l'organisation des armées : Infanterie française
Titre premier - De l’infanterie de ligne.
Section première.
Art. Ier. A dater de la publication du présent décret, il n’y aura plus aucune distinction ni différence de régime entre les corps d’infanterie appelés régiments de ligne et les volontaires nationaux.
II L’infanterie que la république entretiendra à sa solde sera formée en demi-brigades, composées chacune d’un bataillon des ci-devant régiments de ligne, et de deux bataillons de volontaires. L’uniforme sera le même pour toute l’infanterie : il sera aux couleurs nationales, et ce changement se fera à fur et mesure que l’administration sera obligée de renouveler l’habillement. Chaque demi-brigade sera distinguée par un numéro sur le bouton et les drapeaux.

**« INNSBRUCK 1805 – LES SOLDATS DU 76e DE LIGNE RETROUVENT LEUR DRAPEAUX » Nous sommes en 1799 quand la 76ème demi-brigade d'infanterie, qui faisait alors partie de l’armée d'Helvétie aux ordres du général Masséna, perdit ses drapeaux dans le combat de Sernft face aux Autrichiens. Plus tard incorporé au 6e corps de la Grande Armée, le 76e de ligne, commandé par le colonel Faure-Lajonquière, combattit à Elchingen le 14 octobre 1805, victoire qui vaudra son titre de duc à Ney. Et c’est sous les ordres du duc d’Elchingen qu’il fut envoyé au Tyrol où il participa à la défense de Bolzen le 18 novembre et que ses drapeaux furent retrouvés à l’arsenal d’Innsbruck.
Ce fait d'arme a été retranscrit par l'artiste Charles Meynier et le commanditaire de cette oeuvre était Dominique Vivant-Denon.
Charles Meynier, né à Paris le 24 novembre 1768 et mort à Paris le 6 septembre 1832, est un peintre néo-classique français.

***En 1812, le chef d'escadron Marcellin Marbot intègre le régiment en tant qu'adjoint du colonel La Nougarède, ce dernier étant sujet à des crises de goutte. Le colonel Marbot est à la tête du 23e régiment de chasseurs à cheval en 1812
Prix : 200,00 €
Destination Envoi recommandé Envoi Recommandé + Express
France frais de port 9,00 € 20,00 €
Europe frais de port 15,00 € 25,00 €
Monde frais de port 21,00 € 35,00 €
Assurance (1% du prix de vente) : 2,00 €
Référence : 18874-14

Prochaine mise à jour vendredi 22 Octobre à 13H30
Next update Friday 22th of October at 13h30
Nächste Aktualisierung, den 22. Oktober um 13.30


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE

bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63

FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l'authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description.
Un certificat d'authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l'époque, le prix de vente, accompagné d'une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué automatiquement pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros.
Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d'un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).