Régiment Suisse. Formation d'un 3ème Bataillon et nomination de 2 porte-drapeaux. LETTRE DE XAVIER CASTELLA DE BERLENS, colonel commandant du 2ème Régiment Suisse, À M. le Baron DUFRESNE, inspecteur aux revues, secrétaire général des Suisses, pour la nomination de porte-drapeaux, Paris le 13 janvier 1812.

Régiment Suisse. Formation d'un 3ème Bataillon et nomination de 2 porte-drapeaux. LETTRE DE XAVIER CASTELLA DE BERLENS, colonel commandant du 2ème Régiment Suisse, À M. le Baron DUFRESNE, inspecteur aux revues, secrétaire général des Suisses, pour la nomination de porte-drapeaux, Paris le 13 janvier 1812.

Le colonel commandant du 2ème Régiment Suisse Castella de Berlens demande à M. le baron Dufresne, inspecteur aux Revues, secrétaire Général des Suisses, la nomination en urgence de porte-drapeaux pour le 3ème Bataillon de guerre. Il propose pour ces postes deux sergents-majors, Aschmann et Ducoster.

« Paris le 13 janvier 1812, À M. le Baron DUFRESNE, inspecteur aux revues, secrétaire général des Suisses.
Monsieur,
J'ai l'honneur de vous informer qu'en vertu de la lettre de Son Excellence le Ministre de la Guerre dont ci-joint copie, sa Majesté l'Empereur a accordé la formation d'un 3ème Bataillon de guerre de mon Régiment.
Les nominations d'officiers deviennent par conséquent urgentes principalement celles des Porte-Drapeaux, déjà le 2ème Bataillon du Régiment parti aujourd'hui n'en a point et le 3ème dont la formation est ordonnée sera dans le même cas.
Deux Sergents majors que l'on peut regarder comme des jeunes gens proposés par les cantons étant arrivés volontairement au Régiment, Aschmann et Ducoster, dont le premier est présent aux Bataillons qui se sont mis en marche pour Liège aujourd'hui, et l'autre en route de Marseille pour rejoindre, sont proposés pour ces places depuis le 23 novembre 1810. Ils méritent sous tous les rapports cette faveur tant pour leur conduite que par les services qu'ils ont rendus au Régiment, travaillant tous les deux depuis 4 ans passés dans les Bureaux du Régiment et ayant été proposés pour Porte-Drapeaux pour qu'outre leurs services que ce grade exige et qui n'ont pas un service aussi actif que celui d'un sous lieutenant des compagnies, il puissent continuer à être utiles au Régiment par les connaissances qu'ils ont acquises dans la comptabilité.
16 sous-lieutenants qui sont en majeure partie moins anciens au Corps que Aschmann et Ducoster ont été nommés par son Altesse le Colonel Général.
Le sort qui résulte de ce retard pour ces deux sous-officiers ne peut être réparé que par leur nomination au Grade de Porte-Drapeaux pour lequel ils sont proposés et dont les emplois sont vacants.
Veuillez, je vous prie, Monsieur, vous intéresser à cette affaire et réclamer ces nominations ainsi que celles proposées. J'aurai l'honneur de vous adresser après demain l'état nominatif des officiers de mon régiment avec les observations.
La nomination du chef de Bataillon devient urgente. Je vais demander à Son Excellence le Ministre de la guerre des ordres et instructions sur l'organisation du 3ème Bataillon de Guerre.
Les quatre braves voltigeurs du clocher sont venus ce matin réclamer leur récompense et leurs congés un seul ayant contracté un nouvel engagement.
J'ai l'honneur d'être, Monsieur, avec une considération distinguée, votre très humble et trs obéissant serviteur.
Le colonel commandant du 2ème Régiment Suisse/
Signature : CASTELLA DE BERLENS. »*
Adresse mentionnée en bas de page : « Rue Surenne N°7 faub. St Honoré ».

1 page recto-verso. 34 x 21 cm.
Bon état.

* Nicolas Antoine Xavier CASTELLA DE BERLENS, comte de l’Empire, né le 23 mai 1767 à Fribourg (Suisse), mort le 17 juin 1830 à Paris, est un général de brigade Suisse de la Révolution et de l’Empire.
Il entre au service de Saxe en 1781 comme cadet au régiment de la garde, puis il s'engage en 1791 dans l’armée des princes Français, où il sert en qualité d’aide de camp du prince Xavier de Saxe.
Le 12 septembre 1806, nommé colonel il reprend du service en France, et il forme le 2e régiment suisses, avec lequel il fait la Campagne d'Espagne de 1808 et 1809. Il est fait chevalier de la Légion d’honneur le 26 mars 1809.
En 1812, il fait la campagne de Russie, et il se distingue à la bataille de Polotsk, où il est grièvement blessé le 18 octobre 1812, ce qui lui vaut d’être fait officier de la Légion d’honneur le 19 novembre suivant. Il est promu général de brigade le 19 mars 1813.
Lors de la première restauration, le roi Louis XVIII le fait chevalier de Saint-Louis le 26 août 1814 et commandeur de la Légion d’honneur le 29 décembre 1814. En février 1815, il est nommé adjoint à l’inspection des troupes Suisses en France.
Le 19 mars 1815, il doit reprendre le chemin de la Suisse en vertu des ordres de la haute diète Helvétique. Il est nommé chef d’État-major général de l’armée de la confédération suisse et commandant en second de l’armée. Mis en non activité en septembre 1815, il se retire en France et il est naturalisé Français en 1819.
Il est décédé le 17 juin 1830 à Paris, et il repose au Cimetière du Père-Lachaise, 49e division.
Prix : 600,00 €
Destination Envoi recommandé Envoi Recommandé + Express
France frais de port 9,00 € 20,00 €
Europe frais de port 15,00 € 25,00 €
Monde frais de port 21,00 € 35,00 €
Assurance (1% du prix de vente) : 6,00 €
Référence : 18874-12

Prochaine mise à jour vendredi 22 Octobre à 13H30
Next update Friday 22th of October at 13h30
Nächste Aktualisierung, den 22. Oktober um 13.30


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE

bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63

FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l'authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description.
Un certificat d'authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l'époque, le prix de vente, accompagné d'une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué automatiquement pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros.
Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d'un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).