AIGLE DE DRAPEAU, modèle 1860, demi-grandeur, par Barre et Marion, ayant appartenu à l'Empereur Napoléon III, Second Empire.

Vendu
AIGLE DE DRAPEAU, modèle 1860, demi-grandeur, par Barre et Marion, ayant appartenu à l'Empereur Napoléon III, Second Empire.

En aluminium ciselé et doré représentant l'aigle de drapeau réglementaire modèle 1860 aux ailes déployées tenant dans ses serres le fuseau de Jupiter étincelant. H de l'aigle 10,5 cm, largeur 13,3 cm, épaisseur 3,8 cm. Elle est moulée en quatre parties (l'avant, l'arrière et les deux serres). L'aigle est posée sur un caisson de forme rectangulaire, mouluré en haut et en bas et décoré à l'avant de la lettre « N ». Le caisson est signé sur sa gauche « A. BARRE. Ent / M.A. MARION ». H du caisson 3,7 cm, largeur maximum 4,3 cm, minimum 3,5 cm, longueur maximum 8,1 cm, minimum 7,5 cm.

Présentation sur un socle en marbre blanc de forme ovale (2,8 cm de haut, 10,5 cm de long, 8,2 cm de large). Sous le socle, sont collées deux étiquettes : une étiquette moderne donnant l'attribution de l'objet et une étiquette du Musée National de la Malmaison imprimée de l'exposition de 1928, de forme ovale et représente les Grandes Armes Impériales avec la mention « FARNBOROUGH HILL ».

Cette aigle de drapeau de présentation est le projet adopté par l'Empereur Napoléon III en 1860 pour l'Armée Française. À la chute du Second Empire, Napoléon III, l’impératrice Eugénie et leur fils acceptent l’hospitalité de la reine Victoria et s’exilent en Angleterre. L’Empereur s’installe avec sa famille à Camden Place près de Chislehurst, où il s’éteint peu de temps après, en 1873. Quelques années plus tard, en 1879, le prince impérial, servant sous l’uniforme britannique, meurt tragiquement en Afrique du Sud, tué par les Zoulous. Unique survivante et véritable gardienne de la mémoire napoléonienne, Eugénie ressent le besoin de s’extraire du cadre dans lequel l’Histoire l’a ancrée. Elle adopte alors un mode de vie errant et termine sa longue existence à Farnborough Hill, dernière demeure de cette aventure impériale. Cette aigle a été conservée dans la chambre de l'Empereur à Farnborough Hill (chambre jaune).

Une seconde aigle de présentation existe, elle est conservée dans les collections du Musée de l'Armée, exposée au château de l'Emperi à Salons de Provence. Elle provient de l'ancienne collection Raoul et Jean Brunon, elle est en aluminium ciselé et argenté, pareillement signée.

Parfait état de conservation, quelques frottements à la dorure, quelques défauts d'origine sur les soudures latérales.

France.

Second Empire.

PROVENANCE :
Collection de la famille impériale jusqu'en juillet 1927, date de la vente de la succession de l'Impératrice Eugénie, achetée par le célèbre collectionneur André Lévy. Cette aigle est revendue le 13 juin 1961 à l'Hôtel Drouot par Maître Yves Péchon, expert Colette Bourdier (catalogue sans numéro, page 5 du catalogue, achetée par Monsieur Audy et restée dans la famille jusqu'à nos jours.
Les factures originales de la vente de 1961 et de l'attestation de la famille seront remises à l'acheteur.
Référence : 19464

Prochaine mise à jour vendredi 22 Octobre à 13H30
Next update Friday 22th of October at 13h30
Nächste Aktualisierung, den 22. Oktober um 13.30


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE

bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63

FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l'authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description.
Un certificat d'authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l'époque, le prix de vente, accompagné d'une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué automatiquement pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros.
Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d'un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).