CASQUE D'OFFICIER DE CUIRASSIERS, MODÈLE 1872, modifié 1874, TROISIÈME RÉPUBLIQUE.

Vendu
CASQUE D'OFFICIER DE CUIRASSIERS, MODÈLE 1872, modifié 1874, TROISIÈME RÉPUBLIQUE.

Composé d'une bombe ; d’une visière ; d’un couvre-nuque ; d’un bandeau en cuivre ; de deux jugulaires ; d’un cimier ; d’une crinière ; d’un porte-plumet ; d'un ornement du cimier et d’une garniture intérieure.
Bombe emboutie au balancier, en cuivre argenté plané au marteau. Percée au sommet de trois trous-ventouses.
Visière inclinée à 53 degrés au-dessous d’un plan horizontal passant par la jonction de la visière et de la bombe. Bordée d’un cercle en cuivre doré de 7,6 mm de large posé à cheval sur ses bords et fixé aux extrémités par un rivet. Dessous de visière gainé de cuir vert. Largeur de la visière 5 cm.
Couvre-nuque composé : d’une bande circulaire sur son plat, soudée sous le bord postérieur de la bande qu’elle prolonge, elle comporte trois clous en laiton doré à tête demi-sphérique rivés à l’intérieur ; d’une deuxième bande concave, formant gorge, avec angles arrondis et soudés en dedans, au bas de la première. De même que la visière, le couvre-nuque est bordé d’une sertissure en cuivre doré de 7 mm de large, posée à cheval. Il est doublé d'un cuir ciré noir.
Bandeau, en cuivre doré, estampé d’une grenade enflammée ceinte de feuilles de lauriers, il est adhérent à la bombe. Sa base s’appuie sur la visière et ses extrémités sont rivées à la bombe dans la partie masquée par la rosace de la jugulaire. H du bandeau à l'avant 6,5 cm.
Chaque jugulaire est composée de 9 feuilles d'ornement en cuivre découpées, estampées en relief de feuilles de laurier, qui vont en diminuant de largeur (largeur maxi. 4,2 cm, largeur mini. 2 cm). Ces écailles sont fixées par des crampons en fil de fer, aplatis sur une âme en cuir doublée de velours noir.
A l’autre extrémité contre-sanglon en veau verni noir (remplacé).
Écaille supérieure de chaque jugulaire terminée par une partie arrondie estampée d’une rosace de forme circulaire figurant des feuilles de laurier en relief (diamètre de la rosace 5,3 cm).
La bombe est surmontée d’un cimier en cuivre doré composé de deux ailerons, d’un masque et d’un recouvrement.
Les ailerons, placés verticalement à une distance l’un de l’autre de 3,2 cm par devant et de 2,5 cm par derrière, ont la forme d’un triangle curviligne convexe à sa partie supérieure et qui se raccorde avec la bombe par sa base concave formant un rebord festonné.
Ce rebord est fixé à la bombe au moyen de 4 vis en cuivre à tête ronde en goutte de suif qui sont arrêtées à l’intérieur du casque par des écrous carrés en cuivre.
Les ailerons sont ornés de palmettes et d’un filet à leur bord supérieur ; le rebord est orné de feuilles d’eau, le tout estampé en relief.
Une plaque en tôle étamée réunit les bords supérieurs des ailerons dont elle fixe l’écartement.
Le masque servant de jonction antérieure aux deux ailerons au moyen d’une soudure, est estampé d’une tête de Méduse en relief. Le recouvrement, également estampé, représente la continuation de la chevelure de la tête de Méduse avec des serpents entrelacés.
Ornement du cimier composé d'une douille de 2,4 cm de haut, diamètre 4,6 cm, estampée de feuilles d'eau en relief et d'une lentille de 2,5 de haut et 1,9 cm de diamètre, formée de deux coquilles estampées. Fixé sur le devant du cimier et supportant une houppette rouge de touffe de crins (H 4,6 cm).
Crinière de crins teintés en noir, montée sur une semelle en fort cuir de vache nourri, dans lesquels les crins sont assemblés par des fils de laiton étamé avec une pièce en basane collée à la colle forte sur l’assemblage ; l’espace resté vide entre les deux rangées de crins est rempli par une tresse qui part du sommet et suit la courbe de cimier jusqu’à sa jonction avec la bombe. Longueur de la crinière 95 cm.
Porte-plumet en cuivre estampé, hauteur 3,5 cm, formant douille à section carrée, fixé obliquement.
Garniture intérieure en cuir brun lustré, taillée à sept dents de loup garnies chacune d’un oeillet métallique et sur leur bord extérieur dorées au fer.

Bon état, la bombe a conservé son plaqué argent, sur sa partie droite à l'arrière elle porte un enfoncement redressé et quelques coups et bosses ; les garnitures en laiton ont conservé leur dorure, la coiffe intérieure est en très bon état, la crinière a gardé sa longueur d'origine très fournie.
Casque sortant directement de famille jamais nettoyé depuis l'époque.

France.

Troisième République.
Référence : 19880

Prochaine mise à jour vendredi 31 Juillet à 13H30
Next update Friday 14th August at 13h30
Nächste Aktualisierung Freitag den 14. August um 13.30


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE

bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63

FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l'authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description.
Un certificat d'authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l'époque, le prix de vente, accompagné d'une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué automatiquement pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros.
Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d'un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).