NOUVEAU - LA GUERRE FRANCO ALLEMANDE 1870 - 1871, Uniformes et équipement des armées allemandes et françaises, par Louis Delpérier, Laurent Mirouze, Christophe Pommier, Markus Stein & Gerhard Bauer .

LA GUERRE FRANCO ALLEMANDE 1870 - 1871, Uniformes et équipement des armées allemandes et françaises

VERSION EN LANGUE FRANÇAISE


Markus Stein & Gerhard Bauer (volume 1)
Louis Delpérier, Laurent Mirouze & Christophe Pommier (volume 2)

Deux volumes dans un coffret étui en carton fort, 800 pages, 2500 illustrations en couleur et en noir et blanc; Format 29,5 × 26 cm.

Tome 1
La dernière des dites « guerres d’unification allemandes » commença en juillet 1870. Dès le début, les troupes des États du nord de l’Allemagne firent cause commune avec la Prusse, mais la confédération put également compter sur les armées de tous les autres États allemands, y compris des royaumes du sud. En septembre 1870, au cours d’une série de batailles meurtrières, cette puissance « multinationale », initialement composée de trois armées, contraignit l’armée impériale française à se retirer des frontières pour finalement l’encercler à Metz et la vaincre à Sedan. Après l’abdication de Napoléon III, la République française proclamée le 4 septembre 1870 poursuivit la lutte. Cette guerre de « princes » devint alors une guerre du peuple qui, à bien des égards, présagea les guerres du XXe siècle où l’action des partisans et le fait de prendre les civils pour cibles devinrent choses courantes.
En Allemagne, la guerre de 1870-1871 commença à disparaître de la conscience publique avant même 1945. Ce qui reste aujourd’hui sont au mieux de vagues représentations de batailles colorées et sans conséquence, ou le nom d’Otto von Bismarck. Mais les souffrances réelles des soldats ou de la population civile ne sont pas les seules choses qui sont tombées dans l’oubli. Une vraie connaissance de l’apparence des deux armées fait aujourd’hui défaut. Durant la guerre franco-prussienne, les armées allemandes ont combattu pour la dernière fois sous des uniformes différents et, contrairement à une opinion répandue, elles ne formaient pas une armée universellement coiffée de casques à pointes. Si les armées allemandes ont continué à porter leurs uniformes après la guerre, de nombreuses prises et trophées ont fait leur chemin jusque dans les collections des musées, surpassant ainsi en nombre les uniformes et équipements allemands contemporains. Dans ce volume, des pièces originales conservées dans des collections publiques et privées seront présentées et décrites, mais elles seront aussi accompagnées de photographies historiques, de peintures et d’images afin de constituer pour la première fois un recueil complet sur l’organisation et les uniformes des armées allemandes pendant la guerre de 1870-1871. Cet ouvrage est complété par un second volume qui porte sur les armées françaises de l’Empire et de la République.

Tome 2
Même si cela se manifeste de manière moins prononcée qu’en Allemagne, le conflit de 1870 est largement tombé dans l’oubli en France depuis les deux guerres mondiales. Peu d’événements sont pourtant plus décisifs dans l’histoire de ce pays. Le règne de Napoléon III avait élevé la France au rang de grande puissance. « Maître des terres » à l’issue des guerres de Crimée et d’Italie dans l’Europe de 1860, la France talonnait la Grande-Bretagne pour devenir « maître des mers » et ce au moyen d’opérations extérieures menées à une échelle planétaire. Ce pays prospère, redevenu dominant, va pourtant déclarer la guerre à la Prusse avec la plus grande légèreté, ce qui va lui coûter, à jamais, sa prépondérance continentale. De surcroît, la défaite permet à une République bourgeoise, rurale et modérée de s’enraciner durablement au cours de ce tournant politique et social majeur.
À l’aide de collections qu’il a parfois été difficile de présenter malgré la richesse du patrimoine national, ce livre veut faire revivre l’incroyable diversité des armées françaises de 1870. Cette diversité s’illustre dans les rangs de l’armée impériale vaincue durant l’été, avec ses unités de la Garde impériale, ses régiments d’élite ou encore ses corps de l’armée d’Afrique. Elle est aussi visible au sein des régiments de marche, Mobiles, Gardes Nationaux et francs-tireurs, c’est-à-dire des armées de la Défense Nationale qui poursuivent les combats durant la phase républicaine du conflit. C’est finalement le quotidien du soldat, les valeurs militaires, les idées de l’époque, et sans doute aussi une part de l’identité nationale que les uniformes, équipements, peintures et photographies présentés dans cet ouvrage permettent de cerner au plus près.

VERSION EN LANGUE FRANÇAISE
Prix : 129,90 €
Destination Envoi recommandé Envoi Recommandé + Express
France frais de port 15,00 € 25,00 €
Europe frais de port 20,00 € 40,00 €
Monde frais de port 42,00 € 80,00 €
Assurance (1% du prix de vente) : 1,30 €
Référence : 978-3-903341-05-0 (Français)

Prochaine mise à jour vendredi 31 Juillet à 13H30
Next update Friday 14th August at 13h30
Nächste Aktualisierung Freitag den 14. August um 13.30


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE

bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63

FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l'authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description.
Un certificat d'authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l'époque, le prix de vente, accompagné d'une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué automatiquement pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros.
Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d'un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).