LOUIS-PHILIPPE ET VERSAILLES

LOUIS-PHILIPPE ET VERSAILLES

Dès le début de son règne, Louis-Philippe décida de transformer le château de Versailles et de l’ouvrir à tous. Il avait compris que le Versailles de Louis XIV était un mythe qui ne pouvait être conservé qu’en devenant un musée consacré « à toutes les gloires de la France », comme l’indique l’inscription aux frontons des pavillons.
Travailleur acharné, le roi suivit les travaux de son architecte Frédéric Nepveu pendant quinze ans. Autour de la résidence royale, au cœur du palais, dans les ailes du Nord et du Midi, des travaux ont fait naître des Galeries Historiques consacrées aux batailles du Moyen Âge, aux croisades, aux guerres de la Révolution et de l’Empire, à la conquête de l’Algérie. Mille récits dessinent une histoire, car au lieu de nier le passé, Louis-Philippe favorisa le dialogue : le nouveau Versailles répond à celui de Louis XIV, opposant la galerie des Batailles à la galerie des Glaces et rivalisant dans la somptuosité et la richesse décorative. Passionné par toutes les nouveautés techniques,
le roi n’a pas hésité à introduire des structures métalliques dans l’architecture du XVIIe siècle, afin d’éclairer les immenses galeries par des verrières zénithales : la galerie des Batailles ou les salles d’Afrique.
Éclectique, complexe, arbitraire dans ses partis pris, le Versailles de Louis-Philippe est celui que nous connaissons aujourd’hui.

SOMMAIRE

Sur trois marches de marbre rose »

UNE NOUVELLE DYNASTIE
– Louis-Philippe héritier de l’Ancien Régime ?
Les Orléans entre le Palais-Royal et Versailles
Des Penthièvre aux Orléans : l’héritage de Louis-Philippe
L’éducation des princes d’Orléans entre le chevalier Bonnard et madame de Genlis

– Représenter la Révolution et l’exil
Entre le roman d’apprentissage et le Grand Tour
Le séjour en Angleterre et les amitiés anglaises

– Du prince au roi
Le roi et sa famille. Les deux femmes de Louis-Philippe
« Quoique Parce que »
Expositions d’une histoire immédiate : les alliances dynastiques au musée
François Gérard et Louis-Philippe
L’entente cordiale

LE GOÛT DE LOUIS-PHILIPPE
– Louis-Philippe collectionneur
L’art classique comme objet de collection : Louis-Philippe et la peinture française des XVIIe et XVIIIe siècles
Le Palais-Royal, contre-pouvoir artistique sous la Restauration
Géricault avec et sans Louis-Philippe
L’orageuse mémoire
« Une singulière aventure ». La Galerie espagnole de Louis-Philippe au Louvre

– Louis-Philippe chez lui : espace privé et espace public
Le Palais-Royal de 1814 à 1831 : une résidence princière
Une politique d’encouragement aux arts utiles : les achats de Louis-Philippe aux expositions des produits de l’industrie
L’ameublement des demeures du domaine privé : le château de Neuilly
La transformation du château d’Eu en résidence royale
Louis-Philippe et le château de Pau
Jean Vatout, fidèle et ombrageux collaborateur de Louis-Philippe

VERSAILLES ANCIEN ET MODERNE
– De la résidence au musée
Versailles : un chantier pas comme les autres
Frédéric Nepveu, architecte au service de Louis-Philippe
Louis-Philippe et Fontaine : le roi et l’architecte
La restauration et l’aménagement de l’ancienne résidence royale
La chambre de Louis XIV : Louis-Philippe et la fleur de lys
Le chantier de Versailles
Louis-Philippe à Trianon

– Les Galeries Historiques
Le temps de l’histoire de France : de Versailles à Saint-Denis
L’État, c’est nous
Louis-Philippe parmi les historiens
Une certaine idée de l’histoire de France
« Napoléon chez Louis XIV »
Louis-Philippe et la conservation du patrimoine artistique

– Les salles d’Afrique
La conquête de l’Algérie au château de Versailles
L’orientalisme d’Horace Vernet
Le programme iconographique des salles d’Afrique

LE MUSÉE DE VERSAILLES ET LA MONARCHIE DE JUILLET
– L’inauguration
Versailles, le 10 juin 1837
Le spectacle du 10 juin 1837
Un palais de marbre rehaussé d’or
Les Galeries Historiques de Charles Gavard, l’autre chantier de Versailles

– Le fonctionnement du musée
La cour, des Tuileries à Versailles : le voyage à Versailles, obligation de la cour
Un palais-musée au quotidien
Musique et théâtre à Versailles sous la monarchie de Juillet
Théâtre et musique chez les Orléans
Louis-Philippe et le musée du Louvre

– Le parc de Versailles
« De magnifiques jardins reverdissant après un hiver d’un siècle. »

– La réception de Versailles
Versailles dans la presse sous la monarchie de Juillet

L’héritage d’un roi constructeur

ANNEXES
Chronologie
Famille de Louis-Philippe
Plans du château
Liste d’œuvres
Bibliographie
Index des principaux noms de personnes

Reliure : Cartonnée contrecollée
434 Pages
270 Illustrations
Format : 24 x 30 cm
Langue : Français

Coédition Château de Versailles / Somogy éditions d'Art
Prix : 49,00 €
Destination Envoi recommandé Envoi Recommandé + Express
France frais de port 12,00 € 20,00 €
Europe frais de port 15,00 € 30,00 €
Monde frais de port 25,00 € 50,00 €
Assurance (1% du prix de vente) : 0,49 €
Référence : 978-2-7572-1361-2 ISBN

Prochaine mise à jour vendredi 31 Juillet à 13H30
Next update Friday 14th August at 13h30
Nächste Aktualisierung Freitag den 14. August um 13.30


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE

bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63

FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l'authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description.
Un certificat d'authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l'époque, le prix de vente, accompagné d'une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué automatiquement pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros.
Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d'un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).