CASQUE D'OFFICIER DE CARABINIERS, modèle 1830, Monarchie de Juillet.

Vendu
CASQUE D'OFFICIER DE CARABINIERS, modèle 1830, Monarchie de Juillet.

Le casque se compose des pièces ci-dessous décrites, savoir :

1° Une bombe en laiton doré (la dorure n'est plus présente que sous les parties la protégeant : bandeau et cimier), emboutie au marteau en deux coquilles jointes par une agrafure. H de la bombe 16 cm.

2° Une visière également en cuivre, est bordée d'un cercle en laiton, posé à cheval, large de 6 mm sur chaque face rabattue, et fixé à chaque extrémité par un rivet ; elle est doublée en basane verte collée et prise dans la sertissure du cercle. Cette visière est assemblée à la bombe par des rivets en cuivre ; sa largeur au milieu est de 5,9 cm.

3° Un couvre-nuque en laiton. Une bande circulaire sur son plat, soudée en dedans et au bas de la première, forme de cul-de-lampe ; les angles inférieurs sont arrondis. Le tout est bordé en laiton comme la visière. Une basane noire est collée en dessous du couvre-nuque.
Un bandeau en argent, estampé dans tout son pourtour de trois filets saillants, et d'une branche de feuilles de chêne de chaque côté. Il est adhérent à la bombe ; sa base s'appuie sur la visière ; sa hauteur sur les côtés est de 3,6 cm. Il présente au milieu une pointe arrondie de 11,3 cm de hauteur qui va rejoindre le cimier et qui est arrêtée par une vis en laiton doré à tête demi-sphérique. Les deux bouts du bandeau sont rivés à la bombe, près des jugulaires.
Sur le milieu du bandeau est fixé par deux vis en fer trempé dont la tête est en dedans, un attribut en laiton estampé, représentant une grenade entourée de palmes (H de cet ornement 7,5 cm ; largeur maxima 6,9 cm).

4° Deux jugulaires à mailles en fil de cuivre ciselé et doré. Les maillons présentent la forme d'un 8 couché et s'attachent par le dernier maillon de la forme d'un B, à la rosace de la jugulaire. Le bas de la jugulaire de droite se termine par un crochet en laiton à pontet. Celle de gauche est garnie d'une chaînette gourmette.
Les rosaces des jugulaires sont en argent, de forme circulaire (diamètre 5,7 cm) bordées d'un jonc en relief et estampées de rayons. Elles sont fixées au casque par un pivot, dont la tête est une étoile en laiton ciselé et doré (rayon du centre aux pointes 2,8 cm). Cette tige taraudée est reçue dans un petit tube servant d'écrou soudé à la bombe et qui forme tourillon à la jugulaire et à sa rosace.
Les jugulaires sont montées sur une garniture métallique recouverte de drap fin noir, elle se prolonge sous la rosace et qui porte au milieu une agrafe plate pour maintenir la chaînette.
Longueur de chaque jugulaire, non comprise la rosace : 15,3 cm.
Largeur du premier maillon : 4,2 cm.
Largeur de celui du bas : 2,1 cm.

5° Un cimier formé de deux ailerons et d'un masque, en laiton.
Chaque aileron présente un triangle curviligne, dont la base se raccorde avec la bombe au moyen d'un rebord festonné, de 10 mm à 15 mm, orné de godrons.
Les ailerons sont estampés en relief d'un encadrement en feuilles d'acanthe et au milieu d'une suite décroissante de neuf godrons séparés par des feuilles d'acanthe sur fond sablé.
Le masque sert à joindre par-devant les deux ailerons auxquels il est soudé par ses bords qui sont ornés de filets. Il se termine carrément par le haut et au bas par un cul-de-lampe qui s'engage sous le bandeau et que traverse la même vis décoré de feuilles d'acanthe. (Largeur du masque en haut 3,3 cm ; au milieu 2,8 cm ; au bas 3,5 cm).
Le cimier est assemblé sur la bombe par la vis qui traverse le bandeau et le masque et par quatre vis semblables placées dans le rebord de chaque aileron à ses deux extrémités et reçues en dedans de la bombe dans des écrous carrés en fer.

6° Une chenille, en crin écarlate, montée sur un fil d'acier. Elle va en grossissant depuis le couvre-nuque où elle a environ 4 cm de tour jusqu'à sa tête qui en a environ 10,5, et qui déborde le cimier d'environ 8 cm. Cette crinière est montée sur une tige d'acier fixée à l'arrière du casque par une tige filetée retenue en dedans de la bombe par un écrou à ailettes et à l'avant par une tige d'acier passant au sommet du masque. Les crins de cette chenille sont plus serrés et plus fins que sur une chenille de troupe.

7° La garniture intérieure se compose d'un turban en vache verni noir découpé en huit dents de loup.

Très bon état, absence de dorure, quelques très légers coups aux ailerons.

France.

Monarchie de Juillet.
Référence : 11193-A/21065

Prochaine mise à jour vendredi 14 mai à 13H30
Next update Friday 14th may at 13h30
Nächste Aktualisierung, den 14. May um 13.30


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE

bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63

FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l'authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description.
Un certificat d'authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l'époque, le prix de vente, accompagné d'une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué automatiquement pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros.
Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d'un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).