Sabre d'officier de hussards, garde à l'allemande, complet de son ceinturon, ayant appartenu au lieutenant-colonel Louis-Dominique Éthis de Corny, Ancienne Monarchie, VERS 1783-1785.

Vendu
Sabre d'officier de hussards, garde à l'allemande, complet de son ceinturon, ayant appartenu au lieutenant-colonel Louis-Dominique Éthis de Corny, Ancienne Monarchie, VERS 1783-1785.

Monture en bronze ciselé et doré. Garde à une branche, calotte à courte queue décorée d'un casque empanaché posé sur boucliers avec fond de trophée de drapeaux. Fusée en bois recouvert d'un veau ciré marron (veau changé postérieurement). Très bon état dans toute sa dorure d'origine.

Lame courbe à un pan creux, gravée, bleuie et dorée sur son premier tiers de couronnes de feuillages avec en son centre un hussard à cheval chargeant surmonté d'une banderole portant l'inscription «vivat Hussar (sic)». Talon signé «Berger Fourbisseur à la tête noire à Strasbourg» (les décors changent légèrement entre la face avant et la face arrière). Longueur : 79,6 cm, largeur au talon : 36,5 cm, épaisseur du dos : 9 cm. Très bon état : la face arrière a conservé tout son or et tout son bleu, la face avant a gardé tout son or et une partie de son bleu, la partie polie blanche a quelques très légères oxydations d'usage.

Fourreau en bois garni de maroquin ciré noir à quatre garnitures en laiton repoussé, ciselé et doré (longueur : 82,5 cm). Maroquin cousu sur la tranche arrière du fourreau en parfait état de conservation. Chape décorée d'une guirlande de lauriers stylisés et de palmes. Les deux bracelets de bélières sont estampés en relief de trophées d'armes représentant : un casque empanaché sur boucliers sur fond de trophée de drapeaux, ou de tambour posé sur tambour et bouclier sur fond de trophée de drapeaux et de trompette. Pitons de bélières cannelés. Anneaux en laiton doré. Longue bouterolle bordée dans le haut d'une guirlande de lauriers stylisés avec au centre un médaillon entouré de guirlande de lauriers stylisés représentant en relief un casque empanaché posé sur deux timbales surmontant un bouclier, le tout posé sur un faisceau de licteur et un carquois de flèches avec en fond un trophée de drapeaux. Dard en laiton doré. Garnitures en parfait état, ayant conservé pratiquement toute leur dorure d'origine.
Ceinturon en cuir, gainé de maroquin rouge (largeur : 2,5 cm) brodé en fils de soie argentés d'une frise à dessins géométriques. Garnitures en laiton doré, fermeture composé de deux boucles ajourées reliées entre elles par un crochet en forme de S décoré en relief de deux serpents. Très bon état, les parties en cuir sont en parfait état (souples), les fils argentés sont légèrement frottés, les garnitures métalliques ont conservé quasiment toute leur dorure d'origine.

Très bon état de conservation.

France.

Consulat - Premier Empire.

PROVENANCE :

Une attestation en date du 1er avril 2014, établie par monsieur Pierre LEMAITRE « Galerie l’Astrée » à Rouen, atteste l’origine de ce sabre comme ayant appartenu à Louis Ethis de Corny, sabre resté dans la famille jusqu’au décès de son dernier représentant Charles à Fontainebleau, début 2013. Le sabre a été vendu par l’un des héritiers, Monsieur Hubert D….

Louis Éthis de Corny
Louis-Dominique Éthis de Corny, né à Metz le 10 novembre 1736 et mort à Paris le 27 novembre 1790, est un officier et administrateur français.

Biographie[
Il était le fils d'un procureur au parlement de Metz dont la famille était originaire du Forez. Il est d'abord avocat, puis secrétaire de l'intendant de Franche-Comté. Il entretient une correspondance avec Voltaire.
Il devient commissaire des guerres et lieutenant-colonel de cavalerie. Commissaire des guerres pendant la guerre d'Indépendance américaine pour l'armée de Rochambeau, il accompagne Lafayette et noue des relations d'amitié avec Jefferson, qu'il recevra régulièrement à Paris durant l'ambassade de ce dernier. En 1783, il est chargé du commissariat des gardes suisses.

Son deuxième mariage (contrat du 24 septembre 1782) avec Marguerite Victoire de Palerne, veuve d'André Denis Foacier de Bagneux, receveur général des traites à Rouen, le rapproche du milieu des financiers et favorise sa carrière.

En 1785, il quitte la carrière militaire et achète un office de procureur du roi de la ville de Paris ; il se montre dès 1789 un chaleureux partisan de la Révolution. Le 14 juillet 1789, il participe à la prise de la Bastille en tentant une médiation avec le gouverneur de Launay, mais se fait déborder par les assaillants ; Jefferson, son hôte, en rapportera le récit dans son autobiographie.

Il recueille chez lui et forme à l'administration son neveu, fils de sa sœur, Claude-François-Étienne Dupin qui épousera la veuve de Danton, sera préfet sous l'Empire et créé baron par Louis XVIII.

Louis Éthis de Corny a été membre de la Société des Cincinnati. Il était chevalier de Saint-Louis. Il est l'ancêtre à la 5e génération de la mère du prince Gabriel de Broglie.

Il a écrit :
• Combien il est dangereux d'accorder trop de considération aux talents frivoles, 1768.
• Essai sur les Hommes illustres de Plutarque, 1772.


Vendu le Mardi 15 avril à 14h30 à Angers, ENCHERES PAYS DE LOIRE Xavier CHAUVIRE, Raphaël COURANT

Référence : Vente du 15 avril à Angers

Prochaine mise à jour vendredi 22 Novembre à 13H30
Next update Friday 22th November at 13h30
Nächste Aktualisierung Freitag den 22. November um 13.30


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE


bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63


FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l’authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description. Cette garantie est valable à vie. Un certificat d’authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l’époque, le prix de vente, accompagné d’une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué sur simple demande pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros. Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d’un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).