Légion d'Honneur. LOUIS GUITTAN, 2ème porte-aigle au 75ème régiment d'infanterie de ligne : 2 mémoires pour l'obtention de la décoration de la Légion d'Honneur, 15 mai 1812 et 24 février 1814.

Légion d'Honneur. LOUIS GUITTAN, 2ème porte-aigle au 75ème régiment d'infanterie de ligne : 2 mémoires pour l'obtention de la décoration de la Légion d'Honneur, 15 mai 1812 et 24 février 1814.

Louis GUITTAN a été proposé plusieurs fois pour l'obtention de la décoration de la Légion d'Honneur, comme l'atteste une note manuscrite du général de division Darmagnac au verso du second document.
Les deux mémoires de proposition sont à l'entête du 75ème Régiment d'Infanterie de Ligne. Ce lot comporte deux des propositions.

Ce sont deux très beaux documents, complets sur les services, campagnes et blessures de Louis GUITTAN.

- Le premier document est daté « 15 mai 1812 » 1er, 2e et 3e Bataillon de Guerre. Avec tampon à l'encre noire, de forme ovale, du Conseil d'Administration du 75e Régt d'Infanterie de Ligne.

C'est un mémoire de proposition pour l'obtention de l'Aigle de la Légion d'Honneur en faveur du Sieur Guittan (Louis, 2e porte-aigle au dit Régiment.
« Ancien militaire, soldat éprouvé et digne en tout d'occuper le poste honorable qui lui a été confié, d'une bonne conduite, marchait à Talavera en avant du premier Bataillon avec un sang froid digne d'admiration, il a conservé son aigle quoique mutilé de blessures.
Je propose à votre Altesse Sérénissime l'admission de Membre de la Légion d'Honneur de ce militaire dont les services, campagnes et blessures sont ci-après détaillés.
Le Colonel, autographe de « Lamorendière »* .
Services : né à Niel département des Deux Sèvres le 13 janvier 1772, entré au service le 13 mai 1793, grenadier le 15 messidor an 7, nommé deuxième porte aigle par décret impérial du 12 avril 1808.
Campagnes et blessures : à fait les campagnes de 1793 et ans 2, 3, 4, 5, 6 au Rhin, en Italie et Helvétie, 6, 7, 8, 9, 10, Egypte et Syrie, ans 12 et 13 sur les côtes de l'océan, la double d'Austerlitz, celle des années 1806-1807-1808-1809-1810-1811 et 1812 en Prusse, Pologne et Espagne.
Blessé d'un coup de feu à la fesse à St Jean d'Acre le 21 floréal an 7, d'un coup de feu au ventre à Heilsberg le 10 juin 1807, de plusieurs coups de sabre à la tête à Talavera de la Reyna le 28 juillet 1809.
Nous Membre du Conseil d'Administration du 75e Régiment de ligne certifions véritable les services, campagnes et blessures ci-dessus détaillés.
À Madrid le 15 mai 1812.
Signatures de l'adjudant sous-officier, le capitaine, le chef de bataillon et le colonel Présidt Lamorendière.

37,5 x 24,5 cm. 1 page. Très bon état.

HISTORIQUE : Le 75e régiment d'infanterie (75e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française créé sous la Révolution à partir du régiment de Monsieur, un régiment français d'Ancien Régime.

*Étienne François ROCBERT de LAMORENDIÈRE
Général de brigade né à Saint-Martin-de-Ré le 13 décembre 1769 (et non 1760) et décédé à Bordeaux le 2 janvier 1837.
Fils d'Étienne Honoré Emmanuel Rocbert de Lamorendière, capitaine de la légion de Saint-Domingue et de Jeanne Marie Brunet de La Socellière, Étienne François est baptisé le 14 décembre 1769. Son parrain est François Dupuy du Chambon de Mesiliac et sa marraine est Marie Joseph Carrière. Sergent volontaire au régiment du Cap le 25 décembre 1785, Étienne Rocbert est sous-lieutenant à ce régiment le 15 décembre 1786 et lieutenant en 1er le 26 septembre 1790. Il sert contre les insurgés haïtiens en 1791 et 1792. Il est nommé capitaine au 106e régiment d'infanterie le 9 février 1792 avant de se rendre en France fin 1792. Il rejoint l'armée des côtes de l'Océan puis la 13e demi-brigade de ligne à l'armée d'Italie le 21 novembre 1796. Puis il est affecté en Égypte où il devient chef de bataillon le 19 avril 1799. Blessé au siège de Saint-Jean-d'Acre le 8 mai 1799, il ne rentre en France que fin 1801. Major du 70e régiment de ligne le 22 décembre 1803, colonel en 2e le 21 mars 1809, il est colonel du 75e régiment de ligne le 28 décembre 1809. Lamorendière sert en Espagne de 1809 à 1812. Il est baron de l'Empire le 13 avril 1811 avec une dotation de 2000 francs sur le département du Trasimène. Il se marie le 13 avril 1812, après demande d'autorisation, avec Augustine Marie Joseph Ignace Zabala, née le 28 août 1781 à Guatemala au Mexique. Il est au combat de Vitoria le 21 juin 1813. Officier de la Légion d'honneur le 28 juin 1813, il est général de brigade le 25 novembre 1813 et sert dans la division Darricau puis Villatte à l'armée des Pyrénées. Blessé à la bataille de Toulouse le 10 avril 1814, il prend ensuite sa retraite mais reprend du service du 14 janvier au 12 avril 1831 comme commandant du département des Landes. La baronne de Lamorendière, sa veuve, écrit à Soult le 1er février 1842 pour demander que le nom de son mari soit inscrit sur l'Arc de Triomphe de Paris. Sa demande est enregistrée le 23 février 1842 et le nom de LAMORANDIÈRE est gravé sur le pilier sud, en bas de la colonne 22, selon la décision du 27 mai 1842, avec les 23 autres noms ajoutés au bas des tableaux. L'inscription était prévue initialement en dernière ligne, en colonne 27, à la place du nom St-LAURENT. Mais Blouet, l'architecte de l'Arc de Triomphe, signale que le nom de LAMORENDIÈRE est trop long pour être inscrit entre les deux croix d'honneur de la dernière ligne et c'est la raison pour laquelle les noms de St-LAURENT et de LAMORENDIÈRE ont été inversés.

- La seconde proposition est datée du 24 février 1814 « Pour l'obtention de la décoration de la Légion d'Honneur en faveur du Sieur Guittan (Louis) 2e porte-aigle au dit Régiment né à St Pompin dépt des Deux Sèvres le 13 mai 1792 ».

Très beau document également à entête du 75ème Régiment de ligne « ARMÉE D'ESPAGNE, Centre**, 2e Division », avec cachet ovale à l'encre noire « CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 75ème RÉGIMENT D'INFANTERIE DE LIGNE ».

« Cet ancien militaire a contribué à sauver l'aigle du régiment à la Bataille de Talaveyra la Reyna le 28 juillet 1809, a toujours montré le courage et l'intrépidité qui caractérisent le nom français. A déjà été proposé plusieurs fois. »
Je propose l'admission de Membre de la Légion d'Honneur de ce militaire dont les services, campagnes et blessures sont ci-après détaillés.
Le chef de bataillon commandant le Régiment, signé « Rolland » (?).
Services : soldat au 5e bataillon des Deux Sèvres, incorporé dans la 152 e 1/2 brigade devenu 75è le 13 mai 1792, nommé 2e porte aigle le 11 7bre 1808.
Campagnes : a fait les campagnes des années 1792, 1793, et an 3 et 3 aux Alpes, ans 4, 5, 6, 7 en Italie et Sicile, 8, 9 et 10 en Egypte, ans 12 et 13 sur les côtes de l'océan, an 14, 1806 en Allemagne, 1807, 1808, 1809, 1810, 1811, 1812 et 1813 en Prusse, Pologne et Espagne.
Blessé d'un coup de feu à la partie droite à St Jean d'Acre le 21 floréal an 7, d'un autre coup de feu au .. droit à Elsberck (Prusse).
Les Membres du Conseil d'Administration certifions véritables les services, campagnes, actions et blessures ci-dessus.
À Lanne, le 24 février 1814.
Signatures : l'adjudant sous-officier, le capitaine, le capitaine, le chef de bataillon (Sagnols) le Chef de bataillon Présid. (Rolland ?). »

LE VERSO DE CE DOCUMENT porte une note manuscrite du général de division Darmagnac** avec sa signature : « Vieux porte-aigle, a toujours montré beaucoup de bravoure et d'intrépidité par son courage, il contribua à la bataille de Talavera à sauver l'aigle. Je réclame pour lui les bontés de S.M. S. et M. ».

32 x 20,5 cm. Très bon état.

** Le 1er avril 1814, on retrouve le 75e régiment d'infanterie de ligne dans l'Armée des Pyrénées réorganisée, à l'Armée du Centre, dans la 2e division commandée par le général baron toulousain Jean Barthélémy Darmagnac, de la brigade du général Jean-François Leseur - 763 hommes.
*** 12 mai 1814 : Le 75e régiment d'infanterie prend le n° 67.
Price : 300,00 €
Destination Envoi recommandé Envoi Recommandé + Express
Shipping France 9,00 € 20,00 €
Shipping Europe 15,00 € 25,00 €
Shipping world 21,00 € 35,00 €
Insurance (1%) : 3,00 €
Reference : 18870-17

Prochaine mise à jour vendredi 21 mai à 13H30
Next update Friday 21th may at 13h30
Nächste Aktualisierung, den 21. May um 13.30


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE

bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63

FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l'authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description.
Un certificat d'authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l'époque, le prix de vente, accompagné d'une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué automatiquement pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros.
Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d'un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).