CZAPSKA D'OFFICIER SUPÉRIEUR DU 1er RÉGIMENT DES CHEVAU-LÉGERS LANCIERS DE LA GARDE IMPÉRIALE, DIT « LANCIERS POLONAIS », PREMIER EMPIRE (1814-1815).

Vendu
CZAPSKA D'OFFICIER SUPÉRIEUR DU 1er RÉGIMENT DES CHEVAU-LÉGERS LANCIERS DE LA GARDE IMPÉRIALE, DIT « LANCIERS POLONAIS », PREMIER EMPIRE (1814-1815).

Czapska de 27 cm de hauteur, fut de 22 cm de haut. La largeur de sa partie supérieure, plane et carrée, est de 23,5 cm.
Turban de 8 cm de haut en cuir verni noir, surmonté de drap cramoisi piqué à côtes (H environ 9 cm sans compter l'incurvement). La réunion du cuir et du drap est cachée par un galon de drap cramoisi richement brodé en fils cannetilles et sequins d'argent représendant une branche de chêne mélangée à une branche de laurier, ce galon fait 4,5 cm de large et le couvre à mi-partie.
Les quatre côtés de la coiffure sont garnis de tresses en passementerie d'argent.
Les quatre angles latéraux de têtes de lions en argent fondu. La garniture de droite supporte un crochet destiné à relever au besoin la jugulaire. Tête de lion avec anneau H 3 cm, L 2,5 cm, anneau : D extérieur 2,1 cm, D intérieure 1,8 cm. Tête de lion avec crochet : H 4 cm, L 2,5 cm.
De chaque côté, est placée une rosace en forme de tête de lion en laiton argenté en relief sur quadrilobe (D quadrilobe 7 cm, H lion 4 cm, l lion 4 cm) ; de celle de gauche, part une chaîne gourmette en argent formant la jugulaire (D extérieur des anneaux 2,2 cm, D intérieur des anneaux 2 cm) ; sur la tête de lion du côté opposé, un crochet en laiton est destiné à supporter la chaînette.
Visière en cuir verni noir, légèrement inclinée et bordée d'un jonc d'argent ciselé d'une branche de laurier, il est placé à cheval sur la bordure extérieure sur 1,4 cm de largeur apparente. Largeur de la visière en son centre 6,5 cm.
Cocarde tricolore remplacée par une cocarde en passementerie d'argent pendant la période de la Première Restauration, diamètre 8 cm. Elle est garnie d'une croix de Malte en argent ( diamètre 5,5 cm).
Sur le devant, est fixée une plaque (H 15,5 cm, largeur 15 cm) en laiton doré bruni à la pierre d'agate, à rayons estampés en relief, elle est poinçonnée du fourbisseur « CHARDON A PARIS », avec centre en argent (H 7 cm, largeur 9 cm) décoré en son centre d'une « N » ( H 3 cm, L 2,8 cm, surmontée d'une couronne ( H 2,7 cm, L 2,7 cm).
L’intérieur de la coiffure est garni d’une préparation de carton ; chaque côté des faces est soutenu sur une baguette de jonc.
Coiffe intérieure manquante. Il faut mentionné que sur un exemplaire conservé au Musée de Varsovie, une czapska identique a conservé sa coiffe intérieure dont le cuir est marqué à l’or « Chardon Fab.t. de chacot ».

Bon état de conservation, quelques restaurations au drap avec du drap d'origine, tout comme pour les tresses de la partie haute avant. Le centre de la plaque frontale a été supprimé lors du premier exil de l'Empereur, puis remplacé lors des Cent Jours.

France.

Premier Empire.

OBJET DE COLLECTION :
Les czapskas des lanciers polonais de la Garde Impériale du Premier Empire sont d'une extrême rareté. L'immense majorité des pièces existantes en France ou dans les collections privées sont des copies au mieux anciennes.
Nous connaissons cinq exemplaires authentiques de czapska d'officier supérieur. Deux exemplaires sont conservés au Musée de l'armée de Varsovie (Pologne), deux en fondation privée à Londres (Royaume-Uni).
1- Un exemplaire identique à la capska présentée, ayant conservé sa plaque centrale d'origine avec « N » sous couronne et cocarde tricolore, c'est la seule coiffure de ce modèle non modifiée 1814. Musée de Varsovie.
2- Une capska identique à celle présentée, avec motifs de la plaque centrale supprimé en 1814 et non remplacés, la cocarde a elle aussi été remplacée par une cocarde blanche et la Croix de Malte de la cocarde perdue. Musée de Varsovie.
3- Une identique à l'exemplaire présenté, mais avec la bordure extérieure de la plaque centrale en argent avec moulure saillante perlée, la « N » a disparu, la couronne est dorée. Cocarde blanche de la Première Restauration. Exemplaire à Londres.
4- Une identique à l'exemplaire présenté, à l'exception de la plaque frontale plus travaillée : la partie en laiton dorée représentant un fond rayonnant à chacun de ses rayons ajourés et séparés d'un rayon moins large ; le centre en argent est garni d'une N aux branches moulurées et dépourvue de couronne selon une modification lors de la Première Restauration et un remplacement pour les Cent-Jours. Cocarde blanche de la Première Restauration. Exemplaire à Londres attribuée au comte Wincenty Krasinski commandant le régiment.
5- L'exemplaire présenté ici.

• Un exemplaire d'enfant similaire mais de petite taille, le galon brodé est un peu simplifé, la plaque frontale non échancrée sur sa bordure extérieure, la plaque centrale en argent avec bordure extérieure constituée d'une moulure émaillée bleu, « N » et couronne en laiton doré émaillé bleu. Exemplaire à Londres ayant appartenu Zygmunt Krasinski fils du comte Wincenty Krasinski.
Référence : 14673


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE


Prochaines mises à jour du site :

Vendredi 16 Novembre 2018 à 13H30. Next update 16 November 2018 at 13.30 pm. Nächstes update am 16. November 2018 um 13.30

bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63


FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l’authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description. Cette garantie est valable à vie. Un certificat d’authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l’époque, le prix de vente, accompagné d’une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué sur simple demande pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros. Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d’un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).