SABRE LANCE TREUILLE DE BEAULIEU DE L’ESCADRON DES CENT-GARDES DE L’EMPEREUR NAPOLÉON III, MODÈLE 1854, SECOND EMPIRE.

Vendu
SABRE LANCE TREUILLE DE BEAULIEU DE L'ESCADRON DES CENT-GARDES DE L'EMPEREUR NAPOLÉON III, MODÈLE 1854, SECOND EMPIRE.

Sabre-lance du modèle réglementaire de 1854 : plateau ovale de laiton renforcé à cordon avec le passage aciéré du canon placé à l'inverse du prototype, c'est-à-dire du côté tranchant de la lame. Poignée de corne noire renforcée du saillant d'acier plat de la soie, et calotte de laiton fixée par une vis à tête noyée avec bouton poussoir en acier. Lame sans talon, à dos plat échancré d'une fine gouttière sur le dernier quart vers la pointe. Lame sans talon, à dos plat échancré d'une fine gouttière sur le dernier quart vers la pointe. Longue de 1 m à l'origine, raccourcie à 86,5 cm avant 1870. Cravate en cuir naturel. Dos marqué de « Manufre Impale de Châtellerault Avril 1854 », avec le poinçon de réception sur le tranchant. Fourreau d'acier poli à deux bracelets-bélières en jonc (matriculés « 97 ») et large dard symétrique, cuvette à vis vers l'intérieur. Une cravate de buffle est toujours présente contre la pièce de garde afin d'amortir le choc provoqué entre les éléments métalliques lors de la mise au fourreau. Disposition usuelle pour tous les sabres en général.

Très bon état, petite fissure sur le plateau, oxydation d'usage au fourreau.

France.

Second Empire.

NOTE : L'escadron est créé par décret du 24 mars 1854, il est dissous à la chute de l'Empire le 1er octobre 1870 Treuille de Beaulieu est polytechnicien, officier d'artillerie attaché au Dépôt Central à Paris, et esprit très inventif, étudie un nouveau système de mousqueton à chargement par la culasse auquel Napoléon III répond favorablement en souhaitant lui adjoindre un sabre-lance. Le concept est immédiatement étudié et un prototype fabriqué en participation avec la manufacture de Châtellerault. Le 23 mars 1854 est créé l'escadron des « Cent Gardes de l'Empereur », corps d'élite destiné à l'escorte du souverain, et qui profitera de la nouvelle invention. Les 150 « fusils-lances » commandés seront livrés entre le 30 mars 1854 et fin 1855, mais resteront en magasin jusqu'au 9 juillet 1856. Cette étrangeté spectaculaire disparaîtra avec la tourmente de 1870.
Référence : 12024


POUR TOUT ACHAT, PAIEMENT EN PLUSIEURS CHÈQUES POSSIBLE


Prochaines mises à jour du site :

Vendredi 25 octobre 2019 à 13H30. Next update october 25th 2019 at 13.30 pm. Nächstes update am 25. october 2019 um 13.30

bertrand.malvaux@wanadoo.fr 06 07 75 74 63


FRAIS DE PORT
Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception. Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR
Les objets peuvent être retournés dans un délai de 8 jours après leur réception. Il faut les retourner en recommandé aux frais de l'expéditeur, dans leur emballage d'origine, et dans leur état d'origine,


AUTHENTICITÉ
La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l’authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description. Cette garantie est valable à vie. Un certificat d’authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l’époque, le prix de vente, accompagné d’une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué sur simple demande pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros. Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d’un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).